Dark Hole...[-Brain Mutilation-]

02 octobre 2006

Inauguration

Inauguration du Blog de Dark Hole.

Ce Manga se voit, au fil des pages, inspirés par 3 films différents.

Donnie Darko
The Ring
Fenètre Secrète

Véritable thriller pyschologique, Dark Hole nous raconte l'histoire d'une victime de l'ijime.
Celle ci sombre dans la dépression, l'idée de suicide suivra. Mais ce conditionnement de la haine des autres vint se calquer sur l'ètre battu lui même, se forgeant ainsi une carapace inviolable.
Il ne fait plus parti du genre humain connu, il est un être à part. Le rejet, la méprise, l'ignorance, la haine des autres, conduisent uniquement à la haine de soi même..
Notre cerveau dans notre inconscient alors, invente des formes et des entités..Parallèlement le sujet de la schizophrénie..L'homme n'est pas un mais multiple..Alors c'est que nous sommes tous égaux dans notre déprime, notre détresse, notre démence...
Soyez en accord avec ce qui est écrit ici ou non, ne vous laissez pas influencer. Prenez-y juste une part de vérité. Découvrez le monde à travers les yeux d'un dépressif, chose que vous n'avez peut-connu..Compatissez dans sa démence, ou haïssez le comme les autres...Et alors laissez vous rattraper par le fléau de la justice cruelle. Un victime finira toujours par se venger et atteindra ses bourreaux en plein coeur, leur faisant admettre le regret..Et cela dans leur vie ou dans leur mort...Tout cela inconsciemment peut-ètre..L'esprit est fragile et quand il éclate, il est très difficile de recoller tous les morceaux, perdus dans les méandres d'une âme déchue..

Mais ici, la vengeance n'est pas spirituelle ou mentale..
Elle est réelle....

                                      DarkHole

Dark Hole [-Brain Mutilation-]
Quand le cerveau ne peut plus rien...

Posté par Clytemnon à 21:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Règle de survie

Dark Hole sera divisé en deux catégories.

La gallerie Arts où vous pourrez voir les différents Artworks fait par moi même sur le manga. (sur les personnages, Shin ou Katarn par exemple)
Ou même les vôtres. Pour cela, envoyez moi vos dessins à mon adresse, en cliquant sur ma photo en haut à gauche et de "Contactez moi" et ils seront publiés (n'oubliez pas de me dire qui vous êtes)
Attention, les dessins ne doivent concerner que le manga.

La gallerie Manga qui montrera les pages au fur et à mesure. Les articles seront traités du plus ancien au plus récent.

Sur la page principale, il se peut que les deux soient mélangées.Cliquez alors sur Arts ou Manga pour voir les pages que vous souhaitez voir.

Posté par Clytemnon à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le pourquoi du comment

Ce Manga est sous la propriété de son auteur, c'est à dire moi, Clytemnon.
Il a été créée pour le Concours de Manga organisé par la Fnac qui se termine le 7 Octobre.

Le projet est bientôt mené à terme. Les premières pages seront bientôt postées.
Dark Hole est un manga sombre classé dans la catégorie Adultes.

Les thèmes de l'ijime, comme de la violence seront traitées.( Les âmes sensibles sont priées de faire demi-tour si Shin n'est pas à leur goût.)

J'espère de votre part, des commentaires sérieux et/ou constructifs.
J'en ai plus que marre de voir des commentaires bourrés de fautes abhérentes ou de langage SMS (le sms, comme cela est appelé, est réservé au sms, càd, au portable pour ceux qui n'ont pas encore compris le truc)

Donnie_Darko___FRANK_THE_BUNNY

Posté par Clytemnon à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2006

Couverture Dark Hole

DarkHoleCouv

Dark Hole [-Brain Mutilation-]
©Clytemnon
(ce manga se lit dans son sens original, donc Sens Japonais)

Un coeur qui saigne ne peut être recousu..Vous ne pouvez plus parler, vos actes parlent d'eux même..
Et souvent de manière innattendue..Lorsque le cerveau bascule dans le Sombre Trou de L'inconscience..
Alors les barrières qui séparent la conscience de l'inconscience se lèvent et les pulsions les plus noires que votre censure ne peut plus retenir, refont surface..

Posté par Clytemnon à 19:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Page 1

Page1DH

L'ijime...Est un phénomène courant au Japon..C'est un véritable phénomène de société..Il se déroule le plus souvent dans les écoles mais aussi dans les entreprises..Il consiste en les brimades physiques et morale sur un individu isolé, jugé trop extérieur à la société ou "différent" des autres..Tout le monde s'en prend à lui...La victime ne peut se défendre face à une telle cruauté infondée collective.
La victime est en proie alors à la dépression, à la solitude la plus extrême, la détresse...Et personne ne peut l'aider..
Et vous n'avez aucun moyen de faire parvenir votre haine...Vous êtes soumis..Vous êtes seuls..Si personne ne vous aime...Alors pourquoi s'aimer soi même également?
Alors...Si personne ne vous aime....Et si vous ne vous aimez pas vous même..
A quoi bon vivre?
L'Ijime est responsable de beaucoup de suicides chaque année..
Si personne ne l'arrète...Cela continuera..
C'est pour ça que Dark Hole existe..
C'est pour ça que Shin existe...

Posté par Clytemnon à 19:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


04 octobre 2006

Page 2

Page2DH

Au Japon, le ijime sévit partout. La persécution commence à l’école et se poursuit jusque dans le monde du travail. Une fois adulte, l’employé nippon demeure une cible potentielle de brimades.  Le "bizutage" est ainsi justifié "C’est toujours comme ça, quand on arrive dans un environnement nouveau, il faut qu’on passe par le baptême du ijime". L’environnement nouveau, c’est tout et n’importe quoi. Le ijime peut débuter au berceau, par l'intermédaire de la mère : les débuts dans le parc, ou koen debut, sont un parcours quasi-initiatique pour toute nouvelle mère qui veut se faire accepter dans le jardin public où elle souhaite emmener ses enfants. Si la mère est brimée, son enfant risque de l’être également. Il y a quelques années, une jeune maman maltraitée par un groupe de mères, a assassiné la fillette de l’une d’entre elles. Que laissent dès lors présager les persécutions dans le cadre scolaire, environnement enfantin particulièrement structuré et coercitif ?

Les êtres humains cherchent vraiment la haine, uniquement pour le plaisir de voir les autres souffrir, insuffler leur supériorité et leur cruauté..
Mais la haine, amène à la Haine...

Posté par Clytemnon à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Page 3

Page3DH

Le ijime à l’école, vaste sujet dont on sait peu de choses puisque la majorité des brimés se tait. On parle du ijime quand la victime se suicide, et, même alors, cette pratique n’est pas toujours prise au sérieux. Pourtant, les brimades peuvent rapidement prendre la forme de sévices, de tortures, physiques ou mentales. L'ouvrage Otaku, Les enfants du virtuel porte sur le ijime. Il donne des exemples de brimades aux conséquences dramatiques.
Le premier adolescent mentionné, désigné par la lettre "A.", collégien racketté et roué de coups plusieurs fois par trois de ses anciens amis, se jette du treizième étage d’un immeuble en juin 1994. Les derniers mots inscrits sur son cahier d’écolier sont " je n’en peux plus de ces brimades. Chaque jour est un enfer".
Et le pire dans tout cela, c'est que les bourreaux des victimes sont souvent, leurs amis..

Posté par Clytemnon à 19:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 octobre 2006

Page 4

Page4DH

Le second exemple est celui de « B. », 14 ans, insulté et battu par ses camarades, tandis que ses chaussures disparaissent, que ses manuels scolaires sont retrouvés dans la poubelle, couverts d’injures telles que "Tout le monde te déteste ici, disparais, meurs !". Sa mère alerte le professeur responsable de la classe, sans succès. B., pour avoir mêlé les adultes à cette histoire, voit les persécutions redoubler. Ils sont 15 à s’acharner sur lui. Par une journée de juillet 1994, 6 filles de sa classe tartinent sa table de margarine, et répandent sur sa chaise de la poudre de craie et des punaises. B. rentre chez lui après les cours et se pend dans sa chambre. Inscrit dans l’établissement depuis avril, il a tenu bon quatre mois.
Un autre cas de ijime, toujours en 1994, a été à l’origine d’un débat de société national. Kiyoteru, 13 ans, raconte dans son "testament" les maltraitances dont il était victime, avant de se pendre, le 27 Novembre. Persécuté depuis le CM2, Kiyoteru est victime de racket, ses bourreaux lui enfonçant la tête dans la rivière en guise de menace : "Après cela, c’est regrettable mais j’ai obéi quoi qu’ils me disent." Plus de deux ans de brimades allant crescendo, de la bagarre au statut de porteur de sacs puis de "pourvoyeur de fonds pour les sorties après l’école". Volant de l’argent à ses parents, Kiyoteru, honteux, ne peut en parler à sa famille, mais il note scrupuleusement les sommes dérobées. "Constamment, j’étais leur larbin. En plus, ils m’ont aussi fait des choses dont j’ai trop honte pour parler" : ces "choses" sont révélées par l’enquête qui suit son suicide : se mettre à quatre pattes comme un chien devant le supermarché local ou se masturber devant ses camarades…

Posté par Clytemnon à 19:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

Page 5

Page5DH

Les coupables, en effet, sont parfois des amis de la victime, souvent des élèves bien sous tous rapports. Les bourreaux de Kiyoteru, forcés d’écrire des lettres de regret, avoueront qu’ils l’ont maltraité parce que c’était "amusant". "Au début, j’avais quelques hésitations mais au fur et à mesure qu’on recevait de l’argent je devenais plus assuré" raconte l’un d’eux. Les tortionnaires sont parfois d’anciennes victimes, comme il semble que ce fut le cas pour les bourreaux de Kiyoteru. Coupables et responsables ne comptent pourtant pas dans leurs rangs que des élèves, mais aussi des professeurs et indirectement, l’institution scolaire.

Posté par Clytemnon à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2006

Page 6

Page6DH

L'essence même de Shin a été inspiré par 3 films.
Le premier étant Donnie Darko.
Le rapport entre ces deux là, est que le héros possède un "ami" imaginaire qui est censé le guider.
Le deuxième est Ring.
J'ai calqué la posture de Shin sur Sadako..Et tenté de le rendre aussi effrayant.

Posté par Clytemnon à 20:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]